Ça y est, tu t’es décidé, tu veux passer tes licences pour devenir pilote de ligne, mais par où commencer ? Je t’explique dans cette page le plus clairement possible les étapes à suivre. Mais avant, je te conseille de lire mon article sur les 4 démarches essentielles avant de devenir pilote.

Les licences pour devenir pilote de ligne

La visite médicale classe 1

Visite médicale de classe 1

C’est un passage obligé pour devenir pilote de ligne, pour des raisons évidentes ce dernier se soumet à des visites médicales régulières. Je conseille avant tout de passer une visite médicale afin de s’assurer que l’on est apte à faire le métier. Ça serait dommage de dépenser de l’argent à se former pour au final se voir médicalement inapte.

La visite médicale d’admission se fait dans un centre aéromédical (AeMc) dont la liste est disponible sur le site de la DGAC ou en cliquant sur ce lien.

Cette première visite est en général très stressante et longue, le but est de s’assurer que tu es en bonne santé. Attends toi a des examens ophtalmologiques, ORL, électrocardiogramme ainsi que prise de sang. Certaines maladies comme le daltonisme ou le diabète sont des raisons d’inaptitude. Aussi, certains examens approfondis peuvent êtres requis afin de confirmer ou lever le doute sur le patient. Malheureusement, certains candidats sont inaptes suite à cette première visite.

Ensuite, les visites de renouvellement se passent dans un centre aéromédical (AeMc) où chez un médecin aéromédical (AME). Ces visites se passent annuellement jusqu’à l’âge de 60 ans, et tous les 6 mois ensuite.

Si un problème médical est découvert lors d’une visite ou survient au titulaire du certificat médical alors ce dernier est temporairement ou définitivement retiré. Personnellement, je rencontre régulièrement des pilotes qui ont une inaptitude médicale pour 6 mois ou 1 ans. On en parle moins, mais beaucoup d’élèves pilotes se lancent dans une formation payante avant de découvrir qu’ils sont inapte, d’où mon conseil en introduction.

L’ATPL théorique (Airline Transport Pilot Licence)

Il s’agit de la licence théorique nécéssaire pour devenir pilote de ligne, c’est un examen écrit composé de 14 modules. On peut le passer au sein d’une école agréé durant environ 6 mois ou à distance, dans ce dernier les élèves passent en moyenne 1 an pour passer tous les modules.

Comme tous les examens théoriques dans l’aviation, il te faut un score d’au moins 75% par module pour réussir l’examen. Ceci est un minimum car pour certaines sélections un score moyen minimum de 80 à 90% suivant la compagnie est demandé.


Quelles licences pratiques pour devenir pilote de ligne ?

Le PPL (Private Pilot Licence)

Le PPL

Il s’agit de la première licence à passer pour enfin découvrir la liberté du pilotage. Il est possible de le passer dans n’importe quel Aéroclub. Le PPL permet au pilote d’opérer en tant que commandant de bord sur un avion mono pilote dans un but non commercial. Pour simplifier, c’est la licence nécessaire pour piloter un avion léger de loisir.

L’expérience requise pour passer le test est de 45 heures de vol dont 5 heures peuvent êtres passées sur simulateur.

Ces heures doivent inclure au moins :

  • 25 heures de vol avec un instructeur
  • 10 heures de vol solo, incluant au moins 5 heures de navigation dont 1 vol de plus de 270 km (150 NM) avec 2 atterrissages sur des terrains différents du terrain de départ

Ce sont des heures minimales requises, la plupart des élèves se présentent à l’examen avec une soixantaine d’heures.

Un test théorique est aussi à passer, un minimum de 75% de bonnes réponses est requis.

Le CPL (Commercial Pilot Licence)

Licence de pilote professionnel

Il s’agit d’un PPL amélioré, destiné à former un pilote professionnel, les standards du CPL sont plus élevés. Contrairement au PPL, le CPL ne se passe pas dans tous les aéroclubs.

Les privilèges du CPL sont les mêmes que ceux du PPL avec en plus la possibilité d’opérer en tant que :

  • Commandant de bord ou copilote d’un avion autre que transport commercial
  • Commandant de bord d’un avion mono-pilote en transport commercial
  • Copilote d’un avion en transport commercial

 

L’expérience requise pour passer le test est de 200 heures de vol dont :

  • 100 heures de vol en tant que commandant de bord, incluant 20 heures de navigation dont un vol de plus de 540 km (300 NM) avec 2 atterrissages sur des terrains différents de celui de départ
  • 5 heures de vol de nuit, comprenant 3 heures avec un instructeur dont 1 heure de navigation ainsi que 5 atterrissages et décollages solo
  • 10 heures de vol aux instrument avec instructeur, dont 5 heures peuvent êtres effectuées sur simulateur

C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de faire un mûrissement avant de commencer le CPL. Il s’agit de voler après le PPL pour atteindre un total de 150 heures de vol, qui est le minimum demandé pour commencer le CPL.

Comme pour le PPL, un examen théorique est nécessaire pour le CPL. Neanmoins, je conseille de passer un ATPL théorique, surtout si c’est dans une démarche de devenir pilote de ligne.

L’IR (Instrument Rating)

Le pilote muni d’un PPL ou CPL vole en utilisant ce qu’on appelle le vol à vue (VMC), il s’aide des repères géographiques pour naviguer d’un point à un autre. Cette technique oblige le pilote à voler par beau temps et en dehors des nuages.

Pour pouvoir voler dans de mauvaises conditions météo ou dans les nuages il est alors nécessaire de passer une qualification de vol aux instruments (IR). Cette qualification se passe durant le cursus de formation professionnelle du pilote, avant ou après le CPL.

Elle offre le privilège de voler avec pour seule aide les instruments de l’avion, c’est ce qu’on appelle le vol aux instruments (IMC).

La MCC (Multi Crew Cooperation Course)

La MCC se compose de séances de simulateur, le plus souvent Boeing 737 ou Airbus A320. Le but pour l’élève est d’effectuer une transition entre le pilotage d’un avion mono pilote et le travail en équipage. C’est aussi l’occasion de découvrir les bases du pilotage d’un jet. L’accent est surtout mis sur le côté CRM, c’est à dire le leadership, la communication, la prise de décision, etc…

La MCC est ce qui se rapproche le plus de ce qu’est le métier de pilote de ligne. C’est une excellente transition pour ce qui suit, la Qualification de Type.

La QT (Qualification de Type)

Qualification de type

Ca y est, tu as obtenu une offre d’emploi au sein d’une compagnie, ou peut être que tu veux augmenter tes chances de trouver un travail. Dans les deux cas il va te falloir passer une Qualification de Type (QT) sur un type d’avion.

La QT permet au pilote d’apposer sur sa licence l’autorisation d’opérer sur un type d’appareil. Par exemple la Qualification de Type A320 permet de piloter les appareils de sa famille, c’est à dire A318, A319, A320 et A321.

La QT se compose de cours théoriques portants sur les systèmes de l’avion et conclu par un examen final. La suite se déroule en simulateur, le pilote reçoit un entrainement à gérer le pilotage de la machine et la gestion des pannes, le tout en appliquant les procédures de la compagnie (SOP) s’il passe sa QT en étant sponsorisé. Comme pour la partie théorique il y a un test final pour ensuite apposer la QT sur sa licence.

Le MPL (Multi Pilot Licence)

Cette licence est à part entière de tout le reste cité plus haut, elle se passe auprès d’une école agréé et après sélection, permet de former un élève sans expérience à devenir pilote de ligne au sein de la compagnie qui le sponsorise. La licence sera alors restreinte à cette seule compagnie aérienne.

Le MPL comprend un ATPL théorique ainsi que des leçons de vol (240 heures dont des heures sur simulateur), le tout en 4 phases :

  • Phase 1 – Core flying skills
    • Formation basique mono-pilote
  • Phase 2 – Basic
    • Introduction au vol en équipage et vol aux instruments
  • Phase 3 – Intermediate
    • Application du vol en équipage sur un avion à turbine multi-moteur
  • Phase 4 – Advanced
    • Qualification de Type (QT)

Pour conclure

Comme tu vois il y a plusieurs voies pour devenir pilote de ligne. Peut importe la voie que tu choisis le chemin est long et demande beaucoup de motivation.

Si tu veux devenir pilote de ligne je t’invite à mettre en commentaire la voie que tu veux prendre et la raison pour laquelle tu fais ce choix, ça m’intéresse.

Quelles licences passer pour devenir pilote de ligne ?

2 thoughts on “Quelles licences passer pour devenir pilote de ligne ?

  • 30 October 2018 at 17 h 44 min
    Permalink

    Ce site est décidément très intéressant !

    Quel a été votre parcours ? Par quelle école êtes vous passé ?

    Reply
    • 30 October 2018 at 23 h 56 min
      Permalink

      Merci Yannis,

      Mon parcours a été modulaire:
      PPL en France
      ATPL théorique à distance
      Time building aux USA
      CTC aviation pour CPL/IR/ME MCC

      Je ferai une vidéo et/ou article pour plus de détails.

      Kevin

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *